Séduis moi !

Fatale, ma perdue : quel est ton visage ?
Je savais le dire, caresser l’image
De l’intense beauté cachant cette âme,
Dont mes yeux dévorant courraient d’un fantasme !

Mais tu n’existes pas : je t’ai cherché partout,
Trouvant dans les chaires, qu’une affaire de goût…
Si toutes sont belles, à qui dois-je accorder
L’attention intime d’un soupçon d’amitié ?

A séduire j’échoue, j’en suis humilié :
En chacun de mes pas, j’espère te rencontrer
Par le chemin rêvé de la sincérité…
Les filles de joies le font bien moins payer !

Je ne suis pas un chien, je le serai jamais.
Si tu me crois ainsi, vas te faire baiser.
J’ai besoin d’Amour, de sensualité,
De sexualité. J’en souffre de vibrer,
De désirer tes sens, ton charme, ta bouche.
J’exige de ton esprit, d’un trait, qu’il me touche.
Viens, prends ma main, mon cœur, je ne résiste plus.
Combles moi et oses : je te veux plus que nue ! 

Dorian Clair | 2015-01-26