Proposition d’innovation Technique

Assise près du moniteur de retour, la script doit pouvoir inscrire le numéro du plan, de la scène directement dans la caméra, de sorte à ce que le rush soit renommé. A l’importation des fichiers dans le logiciel de montage, les rushs se rangeraient automatiquement dans le bon ordre ! Plus besoin d’assistant monteur ! Pour peu que le timecode soit respecté, c’est la porte ouverte à la suppression du clap ! Moins de monde, moins de frais, plus d’efficacité.

Cette réflexion est une résultante de ma petite bataille contre la tradition du clap : le cadreur est toujours obligé de décadrer, pour ensuite recadrer. Cette latence fait perdre de l’énergie à l’acteur si-il est dans des conditions émotives particulières. On enlève également les mots « Annonce ? » puis « Blabla sur blablaclap, septième ! » Clap ! C’est recadré, mais c’est foiré ! Coupé ! Again ! « Hu ! Dadaclap ! Neuvième !  » Le machiniste a plus urgent à gérer, l’ingénieur du son déteste le bruit de la craie, et la script servirait enfin à quelque chose. C’est surtout archaïque comme objet, non ?

Je n’ai pas les compétences pour développer cette idée, mais il existe des aides au CNC. A bon entendeur !

Dorian Clair, 07/05/2019

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now