Pour Grandir

Mesdames, Demoiselles et Messieurs, vous souffrez ! Je le sent pétiller sous vos yeux ! Où est votre jeunesse ? Ce temps passé de l’insouciance enfantine ? Croyez vous que c’est un paradis perdue ? Oui ?! Mais vous souffrez ! Alors révoltez vous contre cette condition, détruisez la haine en vous, détruisez le mal qui vous torture et acceptez vous. Vous existez ! Je suis ! Tu es ! Il est ! Nous sommes ! Vous êtes ! Ils sont ! C’est le premier verbe à l’école, comprenez le ! Vous n’avez pas besoin de souffrir et de faire souffrir votre entourage pour exister. Vous êtes là, libre. Libre comme un enfant à la récrée, libre comme un ado s’amusent au jeu des masques ! Masques de souffrances qui n’ont pas lieu d’être, trop souciantes, trop lourde ! Dites non ! Quelque soit les traumatismes subit ! Révoltez vous, et des pires tortures, violences, blessures, martyrs, humiliations, remords, tourments, victimes à l’éveil d’une conscience, vous serez heureux ! Vous êtes libre de tirer votre croix et de continuer à vous en plaindre. Mais vous êtes libre d’en tirer une autre sans que vous ne disparaissiez pour autant ! Inutile de se trouver une raison d’être à travers le malheur : vous existez, autant que ce soit pour le bien et le bonheur ! Il suffit de faire un choix : je veux être autre chose. Je veux être cet enfant qui dansait dans la cour, je veux être ce que je suis au fond de moi. Maintenant, je suis grand et je suis toujours quelqu’un. Je n’ai plus envie de mes névroses ou d’un passé tyrannique. Je suis. Je suis ! Un individu unique, différant et qui accepte la différence des autres sans peur. Il n’y a pas de personnes anormales, personnes n’est incapable de dépasser les vices de sa conditions : Tous ont le choix. Cessez de juger l’autre, de vous juger vous même. Cessez de vouloir exister à travers vos enfants et de projeter vos vies idéalisés sur eux. Cessez de vous refuser à vous même, et soyez !

Dorian Clair | 2012-11-03

 

"Le petit prince" penche la tête tristement, Saint-Exupéry lui donne une chips et ils sourient.

Pour l’humanité.jpg