Notations des Films

Veni, Vidi, Noti

Chers collègues, j'ai pris la liberté de noter nos projets, et je souhaite être transparent quant à mon arbitrage. Je considère la partie technique, en évaluent le matériel et les forces en présence. Le demi-point supplémentaire se gagne par la performance artistique, ou sur l'aval d'une sélection aux festivals, l'obtention d'un visa d'exploitation, ... Si vous ramenez une palme d'or, ça monte direct ! Le nombre de vues ou de likes ne seront jamais pris en compte : la coupe est franche, détachée de la publicité. La durée n'est pas un critère. En position de critique, mon propre apport dans la création ne peut pas être comptabilisé. J'étais là, et je retourne la carte sans biais affectif. J’établis l'évaluation au fur et à mesure, d'abord sur le plateau, ensuite au visionnage du film. Le montage peut révéler des surprises, bonnes, comme très mauvaises. Mon appréciation est incorruptible, car si vous souhaitez dépasser les autres artificiellement, vous porteriez du tord à toutes mes équipes. Je suis garant de vos images !

0,5 : Il y a eu une trahison. Il faut redresser la barre.

1 : Okon, on est sur Tiktok avec des vidéos de chatons.

1,5 : Ça pique vraiment les yeuxreilles. Essaies encore.

2 : Le film étudiant dans la moyenne, le projet amateur, l'équipe restreinte. C'est potable, pas de chichi.

2,5 : Le film étudiant d'exception. Le prof doit mettre 20/20

3 : Semi-pro, les loups se rassemblent. L'équipe est complète autours d'un mécène. De petites billes changeant de main pour l'effort de guerre. Le ticket d'entrée commence aux alentours d'une trentaine de projets pour l'ensemble des membres de l'équipe. Les techniciens louent leurs bijoutes.

3,5 : C'est un carnage, la meute de loups a dévoré un sommet de création indépendante. Le CNC essuie un cuisant échec. Les commissions sont face à leurs mensonges et un politicien mérite de se faire virer pour ingérence culturelle.

4 : C'est pro, fermes ta gueule. Relis Lafontaine puis signes au tarif syndical pour obtenir la protection de l'Ordre des Cinéastes. Si je n'ai pas touché un salaire, le projet est déclassé en catégorie Semi-pro (MyTF1 qui m'oublis, ça le fait pas du tout..)

4,5 : Chef d’œuvre, publicité pour parfum, Louis de Funès se prépare en loge.

5 : Film sacré. Ça commence par trois éléphants sur un périacte tournant, et deux légions de figurants costumés par une mode imaginaire. Pour le deuxième plan, mate-painting animé avec des logiciels développés pour l'occasion. TSF vient d'offrir la cinquième caméra. Ah oui, le tout en VR pour l'édition premium. N'essaies pas de comprendre la facture, tu risques ta peau.

Vous avez subis un 2, bon... Peut-être qu'il serait temps de passer la troisième... Vous surnoter, ne serait pas vous servir, car vous devez tirer une leçon d'humilité pour évoluer dans vos pratiques. N'essayez pas de me faire pleurer, car des 2, j'en ai pris toute une couronne d'épines, et je me suis retrouvé face à mon propre jugement. Le but est de prévenir le spectateur sur les contraintes initiales, et la valeur relative du film : il se laissera ensuite guider par ses propres intérêts, et l'attrait de la vignette. Par exemple, en tournant avec une équipe handicapée, c'est compliqué de dépasser le 2, mais ça peut intéresser un certain public, car une parole est libérée : c'est un vrai objet culturel ! L'objectif est de donner du relief aux films 2,5 (et +) afin de les négocier à de plus gros diffuseurs, pour les intégrer aux cercles vertueux de l'industrie. Je souhaite rattraper le salaire que vous ne m'avez pas versé, le votre aussi, et celui de toute l'équipe par la même occasion. J'estime qu'il y a un manque à gagner de 3 millions pour tous : n'espérons pas les recouvrir, mais soyons-en conscient. 

 

Pour moi, l'objectif d'un nouveau tournage, c'est que le film puisse atterrir au sommet de la pile, ce qui devient de plus en plus difficile... Pour autant, ne vous sentez pas coincés parce que d'autre ont tapés haut. La culture n'a pas à être compétitive : nous avons tous une histoire à raconter, à extérioriser. Le reste, c'est une affaire de financements et d'honnêteté intellectuelle. A partir de 100 projets, vous serez capable d'en juger. 

Notation des films.jpg

Droits à l'oubli

Vous avez droit à l'oubli. Quelque soient vos raisons, si vous ne pouvez plus assumer, je peux supprimer votre nom, et le remplacer par des initiales, de sorte à ce que vous n'apparaissiez plus dans les champs de recherche Google. Il faut compter quelques semaines pour que la modification soit effective.

Vous êtes réalisateur, et vous voulez supprimer la bobine. C'est non ! Parce-que vous n'avez pas payé votre équipe. Vous n'avez pas le droit d'utiliser des bénévoles, pour ensuite détruire un travail collectif : je suis le bouclier, et je me bat à l'épée pour ramener un bout de gras à l'équipe. J'éclipserai la collaboration, si-il y a une majorité au sein de l'assemblée. 

Dans quelques années, je prédis que vous retomberez dessus avec nostalgie, et que finalement, vous ne trouverez pas ça si naze. Un film, c'est une aventure épique, d'une très haute complexité ! Il se joue beaucoup plus que le résultat final. Soyez doux avec votre moi passé. Si vous regrettez l'oubli, je serai heureux de vous remettre en selle. 

Dorian Clair | 2021-02-04