La Machination Malastros

Ce film est réalisé. Vous le trouverez sur sa page officielle

Personnages

 

Clitorine : Ce prénom est une vraie malédiction... Surtout lorsqu'on est belle à faire rougir les anges !

F/ 20-25 ans / Volontaire, irrésistible, inaccessible, sûre d'elle, de bonne éducation : charmante quoi !

Baronil, le Noble : Que ne ferait-il pas pour éviter son mariage ? Et séduire une plus attirante ?

H/ 20-25 ans / Séducteur, grand, BG, avec les manières chevaleresques de la grande courtoisie...

Olga : Handicapée de la jambe droite, elle n'en garde pas moins un sacré caractère de camionneuse !

F/ 20-25 ans / Mignonne, grande gueule, attachante, passe partout, énergique.

Esclau, l'Esclave : Son masochisme raffiné lui fait apprécier les coups de bâton, et heureusement...

H/ 20-25 ans / Une sorte d'Arlequin, ou d'Igor. Doux, naïf, avec de bons genoux pour ramper...

Ricàs, le Riche : Égoïste, avare, intriguant : tous les moyens sont bons pour obtenir plus de pouvoir !

H/ Quarantenaire / Bedonnant, pragmatique, autoritaire, matérialiste, détestable.

Joanassa, la Laide : Difficile de marier une telle femme.. Mais elle se fera entendre, quitte à criser.

F/ La priorité sera donnée aux personnes atteintes de difformités… Le rôle évolue vers la folie.

Borrèl, le Bourreau : Son grand cœur saura vous surprendre malgré son implacable cruauté...

H/ Trentenaire / Je veux du muscle, du biceps, du triceps, de la testostérone en barre... Qu'il grogne !

Sabent, le Savant : Ses inventions sont géniales ! La preuve : elles s'arrêtent au stade expérimental.

H/ Cinquantenaire / Sec, l'air fou, cheveux blanchissants, irresponsable, transhumaniste.

Malastrós, le démon Malheureux : On lui a volé son Bonheur et il le récupérera coûte que coûte.

? / ? / ? Et vous, comment décrieriez vous le Malheur ?

Résumé

Au moyen-âge, un homme masqué se faufile pour perpétrer un vol. Il est arrêté par un garde le prévenant d'un complot contre le roi. Le voleur s'enfuit avec le butin (ce qui libère le Malastros) et disparaît grâce à une étrange machine...

Dans un bar contemporain, un lourdaud drague une belle femme qui le repousse. Elle s’appelle Clitorine et rejoint son amie : Olga, qui s'est faite lourder par un mec, à cause de ses béquilles. Les deux filles se plaignent des hommes. Olga propose de partir en road-trip ! Sauf qu'avec son handicap, ce n'est pas recommandé. Elles fument un pétard pour compenser, et partent quand même.

Ricàs (le riche) rudoie sa mère, Joanassa, car elle n'est pas prête pour son mariage avec Baronil (le roi) qui a vingt ans de moins. Ce derniers est introuvable, alors que Ricàs avait un moyen de le contraindre avec sa dot maléfique ! L'esclave Esclau lui rapporte les événements de la nuit, et se prend des coups de bâton !

Les deux filles ont découvert Baronil, endormit. Clitorine en pince, mais n'ose le réveiller. Olga la coach en love, jusqu'à ce qu'un hurlement effroyable les fasses fuir. Elles arrivent devant une cascade exceptionnelle. Olga fait tomber ses pétards dans l'eau en voyant l'ombre du Malastros... Baronil se réveille en possession de la dot volée et comprend son changement de temporalité. Les filles reviennent au campement, en parlant de lui.

Ricàs est devant son homme de main, Borrèl (le bourreau) et lui ordonne de traquer Baronil. Sabent (le savant) arrive à son tour, attestant que la machine est à peu près réparée, mais qu'il y a plus grave : le démon s'est libéré ! Du coup, Esclau trinque.

Olga râle à n'en plus finir car elle n'est plus défoncée. Clitorine l'ignore, et prépare le repas. Lorsqu'elle s'éloigne, Baronil prend Olga en otage, et lui réclame ses chevaux : la voiture. Bien sûr, il ne sait pas conduire, et Olga profère des conseils bidons pour le retarder. Clitorine intervient, et poursuit le roi jusque dans une grotte, où il en profite pour la draguer. Toutefois, le Malastros est dans les parages...

L’expédition punitive (Borrèl, Ricàs, Esclau, Joanassa et Sabent) débarque grâce à la machine du savant. Ils trouvent Olga, et la réduisent en esclavage. Elle s'amourache d'Esclau qui se précipite pour recevoir des coups à sa place ! Le roi Baronil et Clitorine sont fait prisonnier à leur tour. Cependant, il faut attendre que la machine soit réparée. Olga conseille Esclau de ne pas se laisser maltraiter, malgré la déclaration des droits du Maître et des Punitions. Pour l'affranchir, elle doit devenir sa nouvelle maîtresse... Borrèl se lève et libère Baronil. « Vous n'êtes pas le seul à détester ce mariage... » L'alarme est donnée, c'est la poursuite.

Ils tombent sur le démon Malastrós qui réclame son "bonheur" (la dot). Son aura malheureuse les immobilises, sauf le possesseur de la dot. Ricàs explique son plan machiavélique : d'un côté, il rend la populace triste, de l'autre, il vend des fioles crées à partir de la dot... Sauf si Baronil accepte de se marier à sa mère Joanassa. (Pour l'assassiner et devenir l'héritier du pouvoir !) Malastrós s'avance. Borrèl l'attrape, et tombe au sol, inanimé. Le voyant inerte, Joanassa beugle sur la perte de son amant, et se met à courir en hurlant. Olga s'enfuit avec Esclau. Clitorine est immobilisée par Sabent, le créateur du démon qui veut le renvoyer dans son laboratoire, grâce au pouvoir jaune...

Olga tente d'initier Esclau aux rites amoureux. Joanassa monologue solitairement sur la mort de Borrèl, et tente de se suicider, sans succès. Le pouvoir jaune du savant : ce sont des citrons reliés pour générer de l'électricité. Clitorine propose de brancher la machine à la batterie de la voiture, pour aller plus vite. Baronil arrive pour la libérer, mais Clitorine le rejette, car Olga a disparu ! Après l'amour, Olga et Esclau font des projets d'avenir. Le démon arrive, ils fuient. Joanassa tente de se sacrifier, mais le démon n'en veut pas : elle est trop malheureuse. Baronil se cherche des excuses. Malastros happe Sabent, alors que sa machine est en ébullition. Clitorine et Ricàs fuient. Ce dernier tente de la violer. C'est le démon qui intervient, et met Ricàs hors d'état de nuire... Baronil retrouve Clitorine, c'est la réconciliation. Ils atterrissent sur Olga et Esclau. Joanassa qui a pété un boulard menace Baronil de sa machette et insulte tout le monde. Heureusement, la machine à téléportation tombe du ciel et l'assomme.

Une trappe dans l’appareil dévoile des pétards ! Les quatre ponçant... Ils atterrissent dans un monde psychédélique, car ils ont consommé une weed génétiquement modifiée avec un max de Sativa spécial hallucinations. Malastros arrive. Ils le narguent et ce dernier se met en colère. Ils sont plongés dans leurs désespoirs respectifs. Sauf Clitorine qui a la dot en sa possession. Le Malastros raconte sa propre histoire, et Clitorine lui rend son "bonheur", ce qui le fait disparaître.

Ils se relèvent tous ! Ricàs est blâmé, c'est l'heure des adieux. Clitorine et Olga se réveillent du coma weedidique, pétard en bouche, chez elles. Elles se partagent leur trip qui était similaire... Elles s'en fument un second. La sonnette tinte. Olga va ouvrir : c'est Baronil et Esclau !

Le démon s'exprime comme un journaliste est conclue sur : « Ne laissez pas la drogue fumer votre bonheur ! »

Synopsis détaillé originel

(Le tournage a entraîné pas mal de modifications)

1 – Opening (2') Int – Soir - Forteresse de Mornas

Baronil, Borrèl, Malastrós, 4 Gardes

Dot, Machine

Une caisse enchaînée émet d'étranges bruits. Une nuée impalpable en perpétuelle convolution sur un piédestal gardé par deux hommes luit tranquillement. Une ombre masquée se glisse, assomme un garde, se débarrasse du second puis récupère la nuée dans un objet. Quelque chose frappe dans la caisse, le boucan attire d'autres gardes. L'ombre masquée fuit avec son butin. Acculé, il met en marche une machine qui le fait disparaître...

 

2 – Deux copines (3') Int – Soir – L'Instant T

Clitorine, Olga, 2 dragueurs, clients de bar

Dans un bar, un gros lourdaud du réseau funcker drague vilainement une belle jeune fille. Elle s’appelle Clitorine et joue un temps son jeu, avant de l’arroser d'une bonne douche froide. Elle sort et rejoint un seconde fille, Olga, qui vient de se faire lourder par un mec à cause de ses béquilles. Elle l'interpelle. « Olga, Olga » Sur le dernier mot, elle se retourne et lui fait signe de venir parler. Un dernier dragueur les accoste pour les empapaouter ><

 

3 – Décision de partir (3') Int – Nuit – L'appart

Clitorine, Olga

Pétard, Dès, Bagages

Les deux filles se plaignent des hommes, qu'elles se sentent à l'étroit dans l'appart, que la moquette rose leur sort des yeux. Elles font une prière pour obtenir un vrai mec cool avant la fin du week-end, accumulent les râlages puis Olga propose de partir loin, bien loin : en camping sauvage ! Elles s'en montent un délire road-trip. (Avec un bel auto-stoppeur américain très musclé que l'on jette à la fin). Clitorine change d'avis car avec l'handicap d'Olga, ce n'est pas une bonne idée... De désespoir, elles en fument un pétard. Alors Olga propose de tirer un dé de destin pour arbitrer. Le dé tombe sur six et elles préparent leurs bagages !

 

4 – La voiture (3') Ext – Matin – Bec de Lièvre/Pédalorail/Église st Jacques

Olga, Clitorine

Voiture

Départ rue becdelievre, Olga sur la banquette arrière. « Ok Gogol, emmènes moi n'importe où » Ce lieu semble exister. Une fermière leur fait signe de loin. Sans prêter attention, elles prennent un chemin terreux, tandis qu'un panneau danger était au sol... Le GPS les arrête devant des cénotaphes. Pas trop emballées, elles décident de poursuivre et passent hors zone 3G. La navigation à vue les mènent à l'église st Jacques où elles s'arrêtent.

 

5 – Les volés (3') Ext – Matin – Jardin d'Adrien

Ricàs, Joanassa, Esclau

Bâton, Objet Riche.

Les pieds en éventail, Ricàs, un gros riche bien nourri, se prélasse au bord de l'eau, cocktail en main. Sa sœur, Joanassa, une femme difforme en robe blanche très moche vient se plaindre que Baronil est introuvable, alors que le banquet est prêt ! Ricàs la rassure, qu'il est certain de sa venue par un arrangement avec le père... Son esclave Esclau vient lui rapporter les événements de la nuit, et se prend des coups de bâton !

 

 

6 – Le voleur (2') Ext – Matin – Château St Victor

Baronil, Clitorine, Olga

Sac de pic-nic

Les deux filles ont découvert Baronil. Clitorine le trouve mignon : ça pourrait être son auto-stoppeur à jeter ! Mais elles se rient de son accoutrement : hors mode, déchiré, au point de s'interroger d'où il vient... Elles le laissent dormir et partent explorer.

7 – Ce lieu est grand (2') Ext – Jour –Château d'Allègre : le village

Clitorine, Olga, Malastrós

Couteau suisse

Il y a des chemins un peu partout, tout est en ruine. L'immensité du Glanum les impressionne, tant l'activité humaine est inexistante, mais un cri abominable les arrête net. Après hésitation, elles décident d'aller voir, armées d'un couteau suisse. Ne serait ce que le fruit de leurs imaginations ?

 

8 – La cascade (3') Ext – Jour – Cascade de la Vis

Clitorine, Olga, Malastrós

Maillot, Pétard

Elles tombent sur une cascade exceptionnelle. Clitorine aide Olga à atteindre le bord de l'eau. « Me lâche pas, hein ! Je peux pas nager... » Les pieds dans l'eau, elles profitent du soleil, quitte à se dénuder le haut. Mais à peine ont-elles commencé qu'il leur semble voir quelqu'un les épier. Olga se lève, houspille, provoque. Sans réaction... Subitement la forme bouge, Olga glisse et tombe tête la première dans l'eau glaciale. Clitorine la repêche avec sa béquille sans parvenir à la remonter et elle se font embarquer avec forces clameurs...

 

9 – Le réveil (2') Ext – Jour – Château St Victor

Baronil, Clitorine, Olga

Télécommande

Ces cris font émerger Baronil. La tête en vrac, il vérifie d'être encore en possession de l'objet volé et cherche à faire fonctionner une sorte de télécommande. Rien ne se produit. Agacé, il tape dessus, la secoue en tout sens, la fait tomber, réessaye : échec. La télécommande vire au rouge, se détraque et se met à jouer du Mozart. Il entend les filles revenir et se cache. Ne le voyant plus, elles s'installent et parlent sur son dos en racontant des cochonneries. La télécommande se remet à chanter sans qu'il ne se fasse prendre...

 

10 – L'expédition punitive (3') Ext – Jour – Forteresse de Mornas

Ricàs, Borrèl, Esclau, Sabent

Accessoires de torture, Bâton

Ricàs est devant son homme de main, Borrèl, un bloc de testostérone survitaminé armé de deux machettes avec une capuche de bourreau sur la tête. Il lui conte ses intentions avec beaucoup de détails sanglants. L'autre ne répond que par grognements. Esclau y met sa petite graine, se fait rabrouer. Sabent (le savant) arrive à son tour, attestant que la machine est à peu près réparée, mais qu'il y a plus grave : le démon s'est libéré.... Du coup, Esclau trinque, et se prend des coups de bâton par Borrèl « Tape plus fort, je suis pas ta mère ! »

 

11 – L'installation (3') Ext – Jour – Château St Victor

Baronil, Clitorine, Olga

Ouvre-boite, Mortella, Pelle, Gnacki, Poêle, Nécessaire à pic-nic.

Le cri du démon retentit à nouveau. Olga s'en moque : « C'est une chouette mutante, j'te dis » Et elles s'installent. Malheureusement, Clitorine ne retrouve plus l'ouvre-boite et tente l'ouverture avec des cailloux. Pour son malheur, Olga s'est équipée d'un maxi pot de Mortella (Nutella) Encore plus gras ! Ce qui les mène sur les problèmes diététiques, puisqu'elles sont trop grosses, puis qu'elles s'en moquent parce-qu’il n'y a pas de mec, puis Clitorine prend une pelle et s'en va creuser un trou pour vider les kilos en trop. Pendant ce temps, Olga met une poêle sur le feu et sort l'ouvre-boite ! Elle rigole de sa petite farce en mangeant une Gnacki cru, mais une lame vient se glisser sous sa gorge... Surprise : «Tu veux une Gnacki ? » « Ta monture ! Tout de suite ! » Elle enlève ses lunettes. Il la brusque, elle lui tape dessus avec sa poêle, il la lève et l'enlève sur une béquille...

12 – L'enlèvement (3') Ext – Jour – Église St Jacques

Olga, Clitorine, Baronil

Voiture

Boitillante, elle se retrouve devant la voiture, puis à la place conducteur. Elle ne peut pas conduire puisqu'elle est paralysée de la jambe droite, donc ils échangent de place. Manque les clefs... Il ressort pour la secouer, la met au sol et se prend un coup de pelle sur la main ! Désarmé, il se retrouve nez à nez avec Clitorine qui n'aime pas que l'on touche à sa copine ! Olga s'empare de l'arme : « Maintenant on le viole, mec ! » Mais fallait que cupidon s'en mêle. Baronil et Clitorine sont sous le charme... Ce premier en profite pour voler l'écharpe de la seconde et prendre la tangente. Celle-ci, ne se laissant pas mettre en boite, troque sa pelle contre l'arme et le poursuit. Olga tente de suivre avec une béquille et la pelle...

 

13 – La dragouille (3') Ext – Jour – Grottes de Calès

Clitorine, Baronil, Malastrós

Pénétrant l'enceinte d'un fort, ils se cherchent... L'un appelant l'autre. C'est une sorte de course poursuite à cache cache qui se joue à la parlante. Baronil lui fait des avances courtoises... « Cherche même pas, je suis gouine » Sauf qu'il a très bien entendu ses dires et paroles lorsqu'il était caché, et lui déclame un peu de poésie. Ce qui a le don d’énerver Clitorine. Elle pense l'attraper, mais tombe sur le démon qui pousse un cri abominable. Incapable de bouger, des larmes lui montent aux joues, Baronil la tire du mauvais pas et ils s'échappent aisément. Le mot Malastrós déborde de ses lèvres et il lui rend l'écharpe. Ayant repris ses esprits, elle le menace de son arme.

 

14 – La grande entrée (3') Ext – Jour – Temple de Diane

Borrèl, Ricàs, Esclau, Joanassa, Sabent, Olga

Menottes, Victuailles, Bâton, Pelle

Borrèl, Ricàs, Esclau, Joanassa et Sabent sortent d'une des capitelles. Ce dernier leur explique qu'ils sont quelque part ailleurs dans l'espace et le temps. Voilà qui intéresse Ricàs : de nouveaux profits potentiels ! Joanassa doute qu'une civilisation puisse exister. Ce qui est un peu cruche puisqu'ils sortent d'une bâtisse en pierre. Olga passe devant sans prêter gare. Borrèl l'attrape et la mène à Ricàs : « Esclau, cette sauvage sera ta nouvelle camarade d'esclavage ! » « Elle devra aussi faire vos petites finitions mains ? » Mais Olga refuse de se mettre à genoux puisqu'elle ne peut pas ! Elle manque à l'étiquette, puis à la politesses et Borrèl s’apprête à lui mettre des coups de bâton ! Esclau se précipite pour les recevoir à sa place ! Les deux s'amourachent, ce qui gâche le plaisir de Ricàs qui fait cesser les coups. Olga remercie Esclau et la troupe se met en marche. Sabent reste auprès de la machine.

 

15 – Les retrouvailles (4') Ext – Jour – Grottes de Calès

Borrèl, Ricàs, Esclau, Joanassa, Sabent, Baronil, Clitorine, Olga

Dot, Menottes, Victuailles, Bâton, Pelle

Entendant une clameur et reconnaissant la voix d'Olga, Clitorine fait avancer Baronil de force, persuadée que ce sont les keufs. Il lui supplie de ne pas y aller, qu'elle va faire une erreur puis avoue qu'il fuit son mariage. Rien n'y fait. Il lui fait du charme (et en profite pour se débarrasser de l'objet...) Lorsque les deux groupes se rejoignent, Borrèl l'enchaîne d'une paire de menottes et Ricàs le traite de tous les noms, puis remercie Clitorine en lui offrant le droit de s’asseoir à la droite de sa favorite lorsqu'elle entrera dans son harem. Borrèl la ligote. Ricàs moralise Baronil d'avoir fuit sa sœur Joanassa, alors qu'ils étaient en passe d'alliance et prend l'exemple de sa propre femme : « Paix à son âme... » Il sera donc marié en début d'après midi, de force, et les filles seront témoins. « Où se trouve la dot ? » Baronil affirme l'avoir jeté. « Il l'a jeté, certes ! Mais pas loin ! » dit Sabent en revenant. Malheureusement, ils ne peuvent pas rentrer chez eux, car la machine ne fonctionne plus : il faut du temps.

16 – La sieste (4') Int – Jour – Grottes de Calès

Borrèl, Ricàs, Esclau, Joanassa, Sabent, Baronil, Clitorine, Olga

Menottes, Victuailles, Bâton, Pelle

Ils trouvent une grande bâtisse. Ricàs mange quelques victuailles et jette ses restes aux autres. Olga conseille Esclau de ne pas se laisser traiter comme ça, malgré la déclaration des droits du maître et des punitions. La seule solution, c'est qu'elle devienne sa nouvelle maîtresse... Mais Ricàs veut dormir et s'assoit sur Esclau. Les filles discutent d'un moyen de s'échapper avec le couteau suisse. Cependant, elles sont étroitement surveillées par Borrèl et font semblant de s'endormir pour déjouer sa vigilance. Ou presque ! Clitorine fait un drôle de rêve : chacun des hommes se penche tour à tour sur elle, graveleux. Elle se réveille, Baronil est vraiment au dessus et ils chuchotent sur l'amour. Olga a tout entendu ! Elles entament les liens. Borrèl ouvre les yeux et se lève, menaçant. Il sort les clefs, déverrouille les menottes de Baronil et lui rend son arme. « Vous n'êtes pas le seul à détester ce mariage... » Il regarde subrepticement vers Joanassa... Baronil s'enfuit sans libérer les filles, malgré leurs demandes, et elles donnent l'alarme ! Une fois de plus, c'est Esclau qui trinque (Borrèl lui met de faux coups) « Tout le monde dehors ! »

 

17 – Première attaque (4') Ext – Jour – Château d'Allègre : fort

Borrèl, Ricàs, Esclau, Joanassa, Sabent, Malastrós, Clitorine, Olga

Menottes, Dot, Flasque, Pelle

A peine sortis, ils voient le démon Malastrós en hauteur. Il désigne la dot dans les mains de Ricàs : « Ceci m'appartient : rendez le moi ! » Sa mise en garde les fait pleurer sans aucune raison apparente. Sauf Ricàs qui est joyeusement normal ; il sort une petite fiole et fait boire Joanassa qui se met à rire de bonheur... Le démon disparaît et leurs peines s'effacent. Ricàs explique son plan machiavélique : d'un côté il rend la populace triste, de l'autre il leur vend des fioles crées à partir de la dot... Sauf si le roi accepte de marier son fils Baronil à sa sœur Joanassa, puisque son objectif, n'est plus l'argent, mais le pouvoir ! Malastrós refait surface, plus proche, dans un ultimatum. Rebelote : tous à chialer ! Il s'attaque à Joanassa. Borrèl se sacrifie à sa place. A peine est-il touché qu'il tombe au sol, inanimé. Le voyant inerte, Joanassa pète un câble, beugle, hurle et part en courant, hors d'elle. Ricàs s'apprête à démolir Esclau car c'était à lui de se sacrifier... Mais Olga change la donne : « Esclau je suis ta nouvelle maîtresse, prends la dot et fuyons » C'est la grande jacquerie ! Ricàs est assailli, dépouillé, la fiole se casse ! Clitorine et Sabent, de l'autre côté du démon ne font qu’assister au spectacle sans pouvoir intervenir, ni s'approcher... Le démon s'en va à la poursuite des deux révolutionnaires. Sabent tire Clitorine par la manche « Il est attiré comme un aimant par la dot car c'est une partie de lui... S'il parvient à la récupérer, le pire pourrait arriver... » Le mieux, c'est de le renvoyer dans son laboratoire. Mais pour ça, il a besoin de trouver des citrons et générer le pouvoir jaune...

18 – La balade des tourtereaux (3') Ext – Jour – Aqueduc de Balouvière

Olga, Esclau

Pot de Mortella, Dot, Pelle

S'arrêtant de courir, ils s'enthousiasment de leur fuite. « T'es bien le premier mec emballé à l'idée d'être avec moi... » Esclau lui fait remarquer qu'il est vraiment heureux d'être son esclave. Olga en profitera pour se faire masser, choisit les finitions main, puis une option langue puis... « Ah non ! T'es trop précoce, je peux pas encore te libérer... Recommence ! »

 

19 – Le pétage de boulons (2') Ext – Jour – Château St Victor

Joanassa

Nécessaire à pic-nic, cuillère, Mortella

Joanassa monologue solitairement sur la mort de Borrèl, « S'il portait une capuche, c'est qu'il n'était pas très beau... Personne d'autre ne voudra de moi...» Elle s’apitoie de sa détresse amoureuse, parle aux arbres, régresse un coup et découvre le pot de Mortella. Croyant que c'est du poison, elle dit adieu au monde, gobe une cuillère, puis une autre... Et repart avec en chouinant.

 

20 – Les citrons (4') Ext – Jour – Castellum de Nîmes

Clitorine, Baronil, Sabent, Ricàs

Citrons, Machine

Sabent mène Clitorine là où il s'est installé avec des kilos de citrons. Ricàs en porte un seul dans chaque main (c'est trop lourd sinon !) D'autres rutacées sont déjà en place, reliés par des fils de cuivre/clou en métal. « En fait ton pouvoir jaune... C'est juste de l'électricité ! » Clitorine se plaint de la perte de temps, alors que sa copine va se faire buter par un démon... Sabent corrige : « Ils ne meurent pas : ils tombent dans un coma... infini ! » Arrive Baronil, la fleur au fusil. Elle le dispute car il ne l'a pas aidé à s'enfuir lorsqu'il en avait la possibilité. C'est la faute de Clitorine qui l'a jeté dans la gueule du loup, etc... Le ton monte et Clitotrine se barre en boudant, suivie du scientifique et de Ricàs.

 

21 – Le suicide (3') Ext – Jour – Fort de Buoux

Esclau, Olga, Malastrós, Joanassa

Pot de Mortella, Dot, Pelle

« Nous on se disputera jamais, hein ? » Olga et Esclau sont allongés et profitent du soleil. Ils se font des projets d'avenir puisque Esclau la suivra jusqu'au bout du monde ! Même libre, il continuerai à lui faire la vaisselle, le ménage... Le démon se profile derrière eux, silencieusement, alors que nos deux se font des mamours... Joanassa entre en scène, le pot vide, la bouche tartinée, meuglant d'interjections peu catholiques, ce qui alerte les tourtereaux du danger. Ils découvrent que la dot les immunise des effets du monstre. Joanassa se jette en pur suicide dans les bras de Malastrós « Tu es déjà trop malheureuse ! » Du coup, le démon l'ignore, ce qui la fait criser encore plus « Même lui ne veut pas de moi !! Baronil, je te forcerai à m'aimer ! »

 

22 – Les excuses (1') Ext – Jour – Château St Victor

Baronil

Boite de conserve, béquille.

« Clitorine, je te prie de bien vouloir m'excuser pour ta copine, alors j'ai rapporté sa canne de boiteuse et... » Baronil s’entraîne pour se rattraper en parlant à une boite de conserve. Il entend du bruit, se cache et épie.

 

 

23 – De l'électricité (3') Ext – Jour – Église St Jacques

Clitorine, Sabent, Ricàs, Malastrós

Voiture, Machine, Pinces,Boussole

Clitorine mène Sabent et Ricàs à la voiture puis sort les grosses pinces du coffre, ouvre le moteur, branche la machine et démarre. La radio crachote une musique geignarde. Sabent observe une boussole, inquiet, puis demande où se trouve le nord... Car il y a un problème de pôles magnétiques... ! La machine paraît en surchauffe, il s'y précipite et Malastrós apparaît, l'attrape, le maudissant de l'avoir crée. Notre scientifique tombe à son tour. Clitorine voit Ricàs courir en direction de l'entrée d'un souterrain ! Elle le suit, tandis que la machine semble en ébullition...

 

24 – Les profondeurs (3') Int – Jour – Carrières de Sarragan

Ricàs, Baronil, Clitorine, Malastrós

Pièces, Béquille

Baronil voit Clitorine entrer dans le tunnel. Il se prend la tête, tourne en rond, dépité. Puis le démon entre à son tour... Il piétine à l'entrée, puis entend un cri... alors il y va ! Empli de lâchetés, Ricàs a chopé Clitorine, la tire dans un coin, commence à la désaper... « Lâche moi, gros lardon ! » Là dessus, Malastrós arrive. Peu téméraire, Ricàs utilise la fille comme bouclier. Elle parvient à s'échapper. Ricàs se trouve coincé, se proclame le financier de Sabent ! Il veut acheter Malastrós, lui envoie des pièces, puis mange ses pièces et finit par s'effondrer en pleurs, inanimé. Perdue, Clitorine entend l'appel de Baronil et ils se retrouvent à la sortie.

 

25 – La dernière chose à faire (4') Ext – Jour – Cave Sarragan

Olga, Esclau, Baronil, Clitorine, Joanassa, (Malastrós en début 28)

Machine, Dot, Machettes, Pétard, Briquet, allumette, Pelle, Béquilles

Ils atterrissent sur Olga et Esclau qui sont heureux de les retrouver. La béquille est rendue. Joanassa débarque furieuse, machettes de Borrèl en main pour prendre Baronil en duel. Il se fait désarmer (Il n'a jamais su se battre !) Elle lui fait promettre le mariage. Obligé de s’exécuter, il lui donne satisfaction. Puis Joanassa insulte gravement Clitorine, disant qu'elle voit clair dans son jeu, et se prend un malin plaisir à l'enfoncer, à la faire souffrir. Clitorine ne parvenant plus à se défendre s'effondre, malgré le soutien d'Olga. Alors Baronil l'embrasse cash, exige une minute à la furieuse et lorsqu'il se retourne, Joanassa lève ses machettes bien haut dans une vengeance implacable !! Esclau tente de se mettre en travers et se fait dégager. Heureusement, Deus ex Machina ! La machine à téléportation tombe du ciel et l'assomme. Une trappe dans l’appareil dévoile des pétards !! Le briquet ne fonctionne plus, la dernière allumette y passe. Olga l'allume avec ses lunettes et s'enfuit avec ! Vite rattrapée par Esclau qui tombe raide à la première taffe, puis Baronil qui ponce en laissant un cul de belle-mère à Clitorine qui inspire en fermant les yeux...

 

26 – Tripés (4') Ext – Jour – Mines de Bruoux

Borrèl, Ricàs, Esclau, Joanassa, Sabent, Baronil, Clitorine, Olga, Malastrós

Fleurs, Dot

...Pour les rouvrir sur un monde délirant. Sabent y fait son apparition... Ils ont consommé sa weed perso génétiquement modifié avec un max de Sativa spécial hallucinations : ce qu'il utilise normalement pour inventer de nouveaux gadgets ! Il ne porte pas des lunettes noires 24/24 pour rien ! Les autres personnages apparaissent. Ricàs fait caresser Esclau avec des fleurs par Borrèl (grand supplice...) Joanassa habillée en chilien fait la messe pour le mariage de Baronil et Clitorine. Ils acceptent tous deux et : « Pourquoi la mariée change de couleur ? Car le matin, elle est en blanc et le soir enfoncé. » Un concours de blagues dégueulasses/salasses est lancé, dépendant de la personnalité des personnages. Puis ils partent chasser Malastrós en chantant des comptines pour enfants. « Qui a peur du grand méchant loup ? » Certains marchent sur les murs, d'autres changeant de couleur. Arrivés devant Malastrós, ils se font des passes avec la dot, le narguant. Ils se rient de lui, de son impuissance à les attraper car il est plus lent qu'un zombi ! Ce dernier devient sérieux et change le délire... « Que cette planète entière subisse mes peines ! » Les personnages qui étaient dans le coma disparaissent « Ne lui donne pas la dot : des années de travail ! ».

 

27 – Le Bad (4') Ext – Jour – Village des automates

Clitorine, Malastrós, Sabent, Olga, Esclau, Baronil

Dot, Machine de Sabent

« Rends moi ce qui m'appartient ou le malheurs s'abattra » Il permute le lieu, leur fait sentir la fonsdalle, puis propage la discorde. Esclau manque d'étrangler Olga en la prenant pour sa mère. Clitorine va à l'aider, mais se prend des coups de béquilles, Olga lui reproche de n'être que son ombre. Puis c'est au tour de Baronil à la blâmer, à la larguer. Enfin, Malastrós sonde son cœur et lui dresse un portrait psychologique de toutes ses aigreurs. Elle refuse de lui céder et il lui montre le petit groupe mort en tas, à ses pieds, la culpabilisant de ce qu'il a été obligé de faire, avant de lui raconter sa propre histoire : Sabent l'a enfermé des jours entiers et lui a extrait son bonheur sous la torture, jusqu'à constituer la dot. « Si tu ne cèdes pas, je ferais de même avec toi. » Elle lui rend l'objet.

28 – Les adieux (4') Ext – Jour – Église St Jacques

Borrèl, Ricàs, Esclau, Joanassa, Sabent, Baronil, Clitorine, Olga

Voiture, Mortella, Machine, Pinces

Clitorine se réveille du coma weedidique, pétard en bouche. Le démon en face d'elle embrasse la dot au dessus de sa tête et la nuée impalpable s'échappe jusque dans sa gorge... Il la remercie, semble tout gentil ! Il promet de tout remettre en ordre avant de disparaître. Ceux dans le coma se réveillent. Ricàs arrive complètement ruiné dans ses projets. Joanassa lui négocie d'avoir Borrèl en mari, contre un secret qui doublerait sa fortune... Il accepte et elle lui fait découvrir le Mortella. Voilà un nouveau marché à conquérir ! Sabent est très intéressé par le projet à la lecture de la recette : « Colza transgénique, on pourrait rajouter un peu de plomb ? » Olga et Esclau décident de rester ensemble. Mais Ricàs se souvient de l'article 27b-6 Beta du code du maître et des punitions : « Le nouveau maître doit être de même nationalité que son esclave. » Esclau se plie à ses anciennes chaînes, en pardon. La rébellion doit être punie de mort... Magnanime, Ricàs le renvoie de son service et Baronil sera le nouveau maître. Mais ce dernier ne peut pas rester : ses responsabilités le poussent à retourner faire son rapport auprès de son père. Elles ne peuvent pas non plus repartir avec eux... Bref, les adieux sont rapides et elles se retrouvent seules. >< Et en plus, la voiture vient de disparaître avec eux...

29 – Cliff (3') Int – Jour – Appart

Clitorine, Olga, Baronil, Esclau

Pétard, Dès

Clitorine et Olga se réveillent du coma weedidique, pétard en bouche, le dè sur le 4. Elles se partagent leur trip qui était tout à fait similaire... Puis décident de s'en rouler un second. Dès qu'il est allumé, la sonnette tinte. Olga va ouvrir « Bonjour, nous sommes vos nouveaux voisins ! » « Maître, pourquoi on doit pas les reconnaître ? » « Chuut ! Ça les faisait baliser... Maintenant c'est raté... Nous sommes ici car le roi, mon père m’envoie comme ambassadeur. Ricàs veut acheter ce nouveau monde contre un sac de bille : il ne faut pas le laisser faire ! »

 

30 – Closing (2') Ext – Jour – Maison carrée à Nîmes

Malastrós

Micro

Le démon s'exprime comme un journaliste « Tiré d'une histoire vraie : deux jeunes filles ont été retrouvées à moitié mortes par les secours hier soir, à Nîmes. D'après les experts, un fort taux de toxicologie est la cause d'un manque total d'alimentation pendant quatre jours. Morale :  Ne laissez pas la drogue fumer votre bonheur ! »

 

FIN

 

Dorian Clair

04/09/2015

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now