Le rap du bourgeois raciste

 

Yo ! Je suis le p’tit bourg’ devant ta cité.

Mon slam est mauvais, t’as plus qu’à rager.

Les lois de mon côté, t’as qu’à te courber !

Ta culture de looser ? J’l’ui fais fondre le beur ! 

Bienvenue du château, t’as gagné l'gros lot ! J’te fais visiter, sans les papiers ! 

Hé ! Gros ! J’commence pas, que j’ai réussis ! J’gare ma porche, j’refais la carrosserie, de la Ferrari, t’as bien compris ma vie ?

Sous les gamines d’la gynécée. Sur mes meufs trop fardées. Sur les kicks sans ta mère, et la vie qui t’enterres. Car moi je suis ton père, dans cette société.

Roi sur terre, de la décadence, ravales ta fierté ou bien je te tances !  Ramènes mes pantoufles, j’oublis pas tes poufs ! Tu tapes la mesc’, elles pèsent tes pecs ! Tu lapes mes ex, elles rap ton sexe !

N’oublies pas ! T’es dans ma pantoufle, un gun sur le front, appelles moi tonton, et j’te pète le gnon. 

Je dictes ta vie ! Rebelles toi, et sois poutré ! Par tes « frères » que j’aurai tuné ! Maintenant dégages.

(J’assume pas ce texte) Dorian Clair 20/04/2015

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now