La maison mensonge

 

Charmant de ses repos, le chaland s’y languit,
S’oublier chez elle n’enlève pas le prix :
Confier ses maux – penchants au naturel –
Mêle d’un cœur charnel chaque mœurs idéels…

Des transports de honte, aux humbles caractères,
C’est l’histoire qui ronge, sinon par misères :
Car où l’âme monte – des rampes de l’oubli –
L’art, maison mensonge, ne songe plus l’esprit…

Dorian Clair, 2012

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now