La boite aux chocolats

 

L’amour, c’est comme des chocolats. Une grande boite attise nos désirs et chacun s’y penche, de son passif.

Certains se gaussent de ne pas y toucher. D’autres en choisissent un, et déçus, perpétuent le souvenir du goût. Puis il y a ceux qui gobent, ceux qui cherchent d’autres saveurs, et ceux qui se remplissent en dévorant avidement plusieurs carreaux à la fois : les goûts se mélangent et ils n’en profitent d’aucun…

Moi, je crois qu’il faut se laisser tenter, en choisir un, le sentir, le poser sur sa langue, le laisser fondre et le croquer. Se délecter, quoi ! Malheureusement, à un moment, que ce soit au bout de quelques jours, ou de quelques années, il n’y a plus rien… Alors seulement, il faut en piocher un nouveau. Tel est le terrible cycle de l’amour : éphémère et palpitant. Toutefois, on raconte qu’il existe un chocolat magique qui ne finit jamais ! Surtout, il ne faut pas le chercher…

Dorian Clair, 2016

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now