L’Agrînoise

Surprise d’été aux chaleurs enivrantes,
Sucrerie précieuse d’étreintes fondantes,
Succulent frisson, un friselis des lèvres
Suffit pour t’insuffler la gourmande fièvre !
Chatouilles l’ombre délicate des feux 
Soyeux, par ton souple refrain audacieux.
Souhaitant m’inspirer des sonates sourdes,
Je m’enchante d’aimer ton intense fougue
Qui parvint moultes fois – genre à donf trop mass –
De me faire kiffer grave au top ma race !

Dorian Clair | 2016-09-01

L'Agrînoise.jpg