Hommage à Brueghel

J’ai une admiration profonde
Pour ce peintre sortit de l’ombre.
Bruegel aimait les gens,
Il le montrait en peignant.

Il a peint la vie, l’espoir
La mort et le désespoir.
Il a peint les fleurs,
Mais aussi les pleurs.

Sur du vieux bois, il s’appliquait,
A montrer sa vérité.
La souffrance l’a inspiré,
Car il savait observer.

Dorian Clair | 2011